•  

     
    What do you want to do ?
    New mail

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Du 22 au 28 août

    Venez découvrir,  les dessins et peintures de Mr Francis Hulot- Pozzo Di Borgo.

    Visites de 11h à 18h

    VERNISSAGE LE 22 AOÛT À 18H

    EXPOSITION DESSINS ET PEINTURES FRANCIS HULOT POZZO DI BORGO

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • « IMMORTEL »

    la dernière création de la Compagnie Agapè
    sera présentée les jeudi 06 et vendredi 07 juin 2019 à l'espace culturel Locu Teatrale à 21h.
    Pièce chorégraphique et poétique d'Elisabeth Paccioni-Chessa.
    Avec la collaboration artistique de M. Oscar Sisto.

    Le 29 Novembre- AGAPÉ "IMMORTEL"


    Tarif: 20€
    Réservations au 04.95.10.72.03

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • 18h30 - Attellu d'amparera di u Chjami è Rispondi cù l'Associu di u Chjami è Rispondi

    Dedica di u libru di Ghjaseppu Micaelli

    20h30 - Veghja è spuntinu sopra piazza 

    Le 30 Novembre - Soirée Chjami É Rispondi

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • 18h30 - Attellu d'amparera cù l'Associu
    di u Chjami è Rispondi

    20h30 - Veghja -  Dedica di u libru di Ghjaseppu Micaelli

    le samedi 30 Novembre - Chjami è Rispondi -

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Les articles proposés à la vente dans notre espace culturel.

    Les articles proposés à la vente dans notre espace culturel.

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Idée originale: Marianna Nativi
    Auteur: Christian Maïni
    Mise en scène: Nathanaël Maïni
    Assistante Mise en scène: Eva Le Garrec
    Comédiens: Marianna Nativi et Nathanaël Maïni
    Décor, Costumes, Scénographie: Cécile Eliche
    Son et Lumière: François Burelli

    Christian MAÏNI : Auteur de « DES RAISONS…. DES TAS ! »

    Suite à la commande de Marianna NATIVI, directrice de LOCU TEATRALE,
    d’une pièce, j’ai rédigé ce texte qui s’intitule « DES RAISONS… DES
    TAS ! ». Sur le thème de l’enfermement individuel, psychologique ou
    politique.
    La trame de l’oeuvre est un parcours labyrinthique où les personnages
    sont contraints de partir en quête de leurs vérités et de leurs mensonges.
    Ils cherchent des issues. Ils explorent et s’explorent l’un l’autre. L’autre
    comme un miroir, un inquisiteur, un parent. L’autre comme un amour.
    Ils se cognent à leurs limites, se perdent et ne savent plus où est la
    frontière entre la réalité et la fiction.

    Quelques mots - Des raisons... des tas !

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • "Mimoria Tramandata" avec la participation de Marianna Nativi
    et la compagnie de théâtre Locu Teatrale présentent:

    Criazioni Urighjinali Locu Teatrale « A Leia »

    Stondi di puesia, cantu, musica.
    Viagju trà a criaziani è i versi tradiziunali, « A Leia » hè una spartera, unu scontru cù u publicu una trasmissioni di a mimoria. 
    --------------------------------
    Création originale Locu Teatrale « A Leia »

    Des moments de poésie, de chants, de musique.
    Un voyage à travers les créations et les chants traditionnels,
    « A Leia » est un échange, un partage, la transmission de la mémoire.

    Quelques mots sur "A Leia"

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Azeza riveni, sempri in zerga, contru à tuttu. A sucietà corsa, tutti i pinzutti chi sbarchanu è s’impatruniscianu di tuttu u sapè. A Corsica và bè ? O và male? Azeza s’annarba !

    “Ma oghji chì hè oghji c’hè da perda u capu. A chì gira, à chì volta, à chì parla, à chì straparla,à chì faci tralala… Ma ooo chì scumbateghju, chì Come Back! Ma parchì come back? … Aho, so sempri in zerga”

    ------------------------------ 

    Azeza revient, toujours en « crise », contre tout. La société corse, les continentaux qui débarquent et veulent posséder tous les savoirs faire. La Corse va bien? Ou va mal? Azeza s’énerve !

    “Mais au jour d’aujourd’hui, il y a de quoi perdre la tête, certains tournent, certains reviennent, certains parlent, certains délirent, certains font tralala… Mais oh quel combat, quel Come Back! Mais pourquoi come back… Aho je suis toujours en crise.”

    Quelques mots sur "Azeza - U come-back"Quelques mots sur "Azeza - U come-back"Quelques mots sur "Azeza - U come-back"

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Chacun porte sa croix, chacun doit accepter le chemin, chacun doit piocher… Azeza a tenté avec le théâtre corse bilingue de voyager entre la terre et le ciel… D’immenses personnages rencontrés, d’immenses agités, sages, et une immense folie… La Corse, terre de tragédie, terre de comédie. Un voyage fait d’histoires, de boutades, d’expressions célèbres, la réalité du théâtre ou réalité de la vie… Azeza n’en peut plus, Azeza est enragée, une rage inutile, une rage de rire, d’éclats de rire, de rire à éclater… À quoi sert de lutter, tout est à refaire, encore, toujours encore… la poésie, le conte… Azeza s’en va loin dans la forêt là-bas, dans la ville ici, dans la montagne là- haut… Quelle réponse trouver ? L’esprit des gens, des choses de l’autre monde, risible, tomber de rire par terre… Le décor est planté, les éclairages sont prêts, les artistes sont ici… Ah c’est vous le théâtre ? Oui, c’est moi le théâtre…

    -------------------------------------------------------------------------------------------

    Ognunu porta a so croci, ognunu devi accità u caminu, ognunu devi zappà… Azeza ha pruvata cù u teatru corsu bislingu à viaghjà tra a terra è u celi… Tanti difficultà, tanti risi dinò, tanti paesi scunisciuti, tanti piazzetti scuperti, ma tanti suspresi… Tamanti parsunaghji scuntrati, tamanti scemi, tamanti savii, e tamanta scimuzia… A Corsica tarra di a cumedia, tarra di a tragedia… Un viaghju fattu di storii, di cacciati, di sprissioni famosi, a rialità di u teatru, o a rialità di a vita… U teatru, ma comu ? L’artisti ? Ma quali ? Tutti semu artisti no ? Azeza ùn ni pò piu, Azeza hè arrabiata, una rabia inutuli, una rabia di risa, scacanati, spansati… A chì servi di luttà, tuttu hè da rifà, dinò, sempri dinò… a puesìa, a fola… Chì fola, quidda d’un disertu ? quidda di a spartera ?… U spaziu di a cultura s’imbroglia, diventa un scumbugliu… Azeza si ni va luntanu in a furesta quallà, in a cità quì, in a muntagna quassu… Chi risposta truvà ? A menti di a ghjenti, cosi di l’altru mondu, ridicula, cascà di risa in terra… U dicoru hè postu, i lumi sò pronti, l’artisti sò qui… Ah c’est vous le théâtre ? Oui, c’est moi le théâtre…

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Commande d’écriture auprès d’un auteur vivant, Rinatu Coti, poète et écrivain de langue corse qui poursuit une recherche sur Danielle Casanova, Corse, morte au camp d’Auschwitz.

    « La femme indomptable » est un spectacle théâtral et musical. Au-delà de l’histoire, c’est la vision totalement imaginaire d’une femme, jamais soumise, prête à combattre, à aller au bout (avec enthousiasme) pour des valeurs antifascistes, des valeurs d’humanité dans l’innommable de l’inhumain. Danielle Casanova, figure charismatique que l’on retrouve en Corse, en France, à l’étranger, comme symbole du combat et de la résistance, comme symbole de la solidarité avec les femmes, est connue dans l’histoire pour avoir lutté sans cesse. Sa vie a été un long parcours de la Corse à Paris où elle a suscité une adhésion totale pour faire front contre le fascisme. Le spectacle, temps d’une vie, celle de cette femme et ses compagnes porte la poésie, le rire, la musique, le chant, l’univers sonore et imaginaire. Il est la transposition poétique de la vie d’une femme indomptable.

    Saveriu Valentini - Metteur en scène:

    Si le théâtre a le pouvoir d’éclairer la vie, c'est bien ce qu’essaie de faire Locu Teatrale avec "L’INDÒMITA DONNA", en évitant les chemins réalistes, les simplifications, les caricatures des camps d’extermination. Notre travail s’emploie à remettre de la chair là où il n’y a plus que cendres et poussière, de l'humanité, là où plus rien ne semble possible, dans le dépouillement scénique et la seule force de création des acteurs, là où "le monde entier vous abandonne", où il ne reste plus à l'acteur, que son corps pour redonner la vie.

    Santu Massiani - Auteur:

    Ciambastru è ammorbu ; chì ne sarà di l’umanu ? Ammorbu è pestilenza ; Chì ne sarà di l’umanu ? Quassù, da u purtellu, un core cumpatisce ; una manu, un buccone, un surrisu giuiosu ; mille grazie pè tè o figliola di Cirnu, mille grazie per tè, Lella di u Vistale Pestilenza è cennare ; chì ne sarà di l’umanu ? Di l’umanu n’avia tù primura ; da zitella, avvirsata à u solcu fecondu,da maiò, risuluta à piglià e pratese di tanti sciartinati in l’orbe di stu mondu. Cennare è zilefra ; chì ne sarà di l’umanu ? Ùn stancia a battaglia ; l’azzuffu hè di longu andà.

    ------------------------------------------------------

    Boue et malheurs ; Que restera t-il de l’humain ? Malheurs et horreurs : que restera t-il de l’humain ? La haut, dans le revire, un cœur compatit ; une main, une bouchée, un sourire joyeux ; merci à toi, fille de Cirnu, merci à toi, Lella di u Vistale… Horreurs et cendres ; que restera t-il de l’humain ? Tu te souciais sans cesse de l’humain ; toute petite enracinée au socle fécond de tes ancêtres, résolue à défendre la cause des opprimés dans le tourbillon de ce monde. Cendres et déchirures ; que restera t-il de l’humain ? Ne jamais cesser de lutter ; le combat est sans fin…

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  •  

     
    What do you want to do ?
    New mail

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Cours de théâtre enfants animés 
    par Marianna Nativi.

    13h30/16h00 : 6 à 9 ans 
    16h00/18h30 : 10 ans et +

    01 et 08 AVRIL - Cours de Théâtre enfants - 13h30/18h30

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  •  « l’Annonciation, un enjeu à la Renaissance. »

    A la Renaissance, chaque début d’année,
    était fêté le jour de l’Annonciation, le 25 Mars.

    C’est dire l’importance de ce thème qui a généré des centaines
    de tableaux et fresques en Italie.
    Le sujet de « l’Incarnation divine » a correspondu
    à une seconde incarnation, au 15e siècle, celle de l’humanisme
    à travers la perspective, l’espace et l’Historia.

    Le peintre Mario Sepulcre tient à vous faire partager son intérêt
    pour ces questions qui rejoignent l’histoire de l’Art,
    la spiritualité et la philosophie.

     

    02 AVRIL - CONFERENCE DE MARIO SEPULCRE - 18h30

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Spectacle poético-musical
    en Alsacien, basque, breton, catalan,
    corse et occitan.

     

    Chanteuse : Muriel Batbie-Castell

    Récitant : Norbert Paganelli

     

    Manifestation organisée par A CASA di a PUISIA

    Avec le soutien de la Collectivité de Corse.

     

    03 AVRIL - 19h - PAR TUTTI I CHJASSI

     

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire